Nous nous efforçons de fournir des solutions logicielles rapides, efficaces et abordables qui établissent de nouveaux standards dans l'industrie du développement logiciel.
Version 6.x
  • Prise en charge du redimensionnement automatique de partition pour les disques dynamiques.
  • Prise en charge de Windows Storage Spaces (Windows 8/8.1/10/Threshold 2/Anniversary/toutes les mises à jour Creators), RAID Linux mdamd et volumes Logical Volume Manager, et volumes et RAID Apple CoreStorage/File Vault/Fusion Drive.
  • Démarrage UEFI dans la version de démarrage.
  • Prise en charge du redimensionnement de partition HFS+.
  • Prise en charge de la connexion sécurisée (SSL) lors de l'envoi des rapports.
  • Lors de la création d'images, le contenu des fichiers comme pagefiles.sys, hiberfil.sys, etc., est ignoré quand l'option Sauvegarder uniquement les données actuelles est sélectionnée.
  • Fonctionne avec les écrans HiDPI (Retina) pour la version de démarrage.
  • Prise en charge des attributs S.M.A.R.T. pour appareils NVME.
  • Prise en charge de Task Scheduler 2.0.
Version 5.x
  • Support intégral du partitionnement GPT. R-Drive Image peut créer des disques GPT, les redimensionner et modifier leur partitionnement pendant les étapes de copie/restauration.
  • Fonctionne avec les avertissements S.M.A.R.T.. Dans le cas où un disque dur est menacé d’une panne matérielle éventuelle, son système S.M.A.R.T. (Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology) affiche des avertissements spécifiques. R-Drive Image affiche ces avertissements et les ajoute en copie dans ses e-mails de confirmation.
  • Augmentation notable de la vitesse de lecture des images compressées.
  • Gestion de Windows 8 et Windows Server 2012. La nouvelle version de R-Drive Image accepte tous les systèmes d'exploitation Windows 8 et Windows Server 2012.
  • Un nouveau moteur de traitement de disque plus rapide et robuste. R-Drive Image est plus stable et fiable.
  • Les fichiers séparés peuvent être restaurés depuis des images.
  • Gestion de plusieurs langues dans l'interface utilisateur et l'aide.
  • Une version de démarrage avec l'interface utilisateur.
  • Un nouveau format d'image avec une nouvelle extension de fichier, .rdr. Les anciens formats d'image sont toujours gérés.
  • Résolution de collision de signature de disque pour la copie de disque à disque.
  • Prise en charge du système de fichier ReFS (Resilient File System), un nouveau système de fichiers local créé par Microsoft sous Windows 2012 Server. Toutes les actions sur le disque sont compatibles, à l'exception du redimensionnement des partitions.
  • Configuration du lanceur de démarrage BCD.
Version 4.x
  • Gestion de l'image de données smart pour d'autres systèmes de fichiers. En plus de FAT et de NTFS, R-Drive Image peut maintenant sauvegarder uniquement les informations utiles pour les systèmes de fichiers exFAT, HFS/HFS+, les variants petits-boutistes et gros-boutistes de UFS1/UFS2 et Ext2/Ext3/Ext4 FS (Linux) pour réduire la taille du fichier image.
  • Traitement Smart des mauvais secteurs. R-Drive Image peut maintenant gérer les mauvais secteurs rencontrés sur le disque.
  • Traitement Smart des fichiers image corrompus. R-Drive Image peut maintenant restaurer les données depuis une partie valide d'un fichier image corrompu.
  • Groupe de sauvegarde. Un groupe de sauvegarde est un groupe de fichiers (habituellement un fichier pour une image complète d'un objet et un nombre de ses sauvegarde incrémentales/différentielles) que R-Drive Image traite comme une seule unité. Les groupes de sauvegarde sont utilisés pour contrôler avec flexibilité les paramètres de tâches complexes de sauvegarde comme la taille totale allouée pour les fichiers image, le nombre de fichiers image à garder et le temps pendant lequel ces fichiers seront gardés.
  • Compatibilité de Windows Vista et des processeurs 64-bit. La nouvelle version de R-Drive Image est compatible avec tous les systèmes Windows Vista et les processeurs 64-bit.
  • Accélération de la création d'image et opérations de copie de disque. Parmi différents processeurs, l'I/O Asynchrone et la bibliothèque zlib compression distribuée ont été ajoutés. Les utilisateurs peuvent ainsi constater un gain de vitesse jusqu'à 200% dans la création d'image et les opérations de copie de disque.
  • Création d'image différentielle. Lorsque la sauvegarde incrémentale/différentielle est en cours de création, l'image différentielle peut être créée en comparant les données actuelles avec une empreinte 128 bits des données originales sans lire l'image principale. Cela permet d’accélérer le processus de création de l'image incrémentale/différentielle dans tous les cas, mais il n'est aussi plus nécessaire de changer les disques originaux lorsque l'image s'écrit sur les disques CD/DVD.
  • Mode de création d'image incrémentale. Le mode différentiel était uniquement disponible dans les versions précédentes.
  • Un module bootable peut être gravé sur un CD/DVD avec les données image. Il est donc possible de créer un disque CD/DVD pour lancer et restaurer le système.
  • Compatibilité du Microsoft Volume Shadow Copy Service (VSS). Afin de créer une image instantanée à un moment « T » d'une base de données, les serveurs comme Microsoft Exchange, Microsoft SQL et Oracle sont notifiés avant le démarrage du processus de backup. La technologie permet de synchroniser les bases de données des serveurs et de créer les copies exactes de données éphémères.
  • Compatibilité des disques Dynamic et des tranches BSD. Les disques Dynamic et les tranches BSD peuvent être sauvegardés, restaurés et copiés. La caractéristique est possible à la fois dans Windows que pour des versions bootables d'une R-Drive Image. Vous pouvez créer une image d'un disque ou d'un volume de n'importe quel type et ensuite restaurer l'image vers un disque dynamique ou basique. Cependant lorsqu'une telle image est restaurée vous ne pouvez pas modifier la taille ou les caractéristiques du disque cible. Lorsque vous restaurez une image disque dynamique vers un disque basique, le disque basique reste basique et n'est pas converti vers un disque dynamique.
  • Un contrôle flexible sur l'écriture des CD/DVD. Ceci permet de limiter la vitesse d'écriture et la mise en cache dans le fichier ISO.
  • Format de fichier amélioré de l'image créée par l'application.
  • Écriture vers des partitions NTFS. La version bootable de R-Drive Image (basée sur le kernel Linux) gère l'écriture vers des partitions NTFS ainsi que vers la version Windows de R-Drive Image.